Rencontrez Alison, Recruiter

Ce qui a fait la différence, c’est le contact humain que j’ai eu avec les personnes que j’ai rencontrées chez IMPACT.

L’honnêteté, le respect et la communication, voilà ce qui a le plus d’importance pour Alison, recruiter chez IMPACT depuis plus de 4 ans. Grâce à son empathie et son grand intérêt pour les autres, Alison effectue son travail avec passion et est toujours à l’écoute des besoins de ses candidats et intérimaires.

Alison a un parcours un peu particulier : en effet, elle a fait des études en sciences humaines pour se diriger ensuite vers la puériculture, ayant un grand besoin de bouger, d’être très active et de venir en aide aux autres.

Lorsque l’on demande à Alison si elle s’imaginait travailler un jour dans le secteur des ressources humaines ou de l’intérim, sa réponse est sans appel : « Honnêtement, je ne me suis jamais posé la question, parce que j’étais persuadée que je ne travaillerais jamais derrière un bureau, derrière un écran, assise sur une chaise pendant 8h d’affilée, 40h par semaine. Je ne voulais pas. C’est pour ça que j’ai fait de la puériculture, parce qu’on bouge tout le temps. Ce qui a fait la différence, c’est le contact humain que j’ai eu avec les personnes que j’ai rencontrées chez IMPACT».

Un travail épanouissant

Ce qu’Alison aime dans son travail, c’est que chaque journée est différente de la précédente. Elle gère aussi bien les contacts clients que les contrats, l’administratif et les formations et cela lui plait beaucoup, mais ce qu’elle apprécie le plus dans son quotidien, c’est le côté humain qui en ressort.

Elle a récemment permis à une personne de passer différents brevets et cela l’a beaucoup marquée : « Ça, j’y ai vraiment pris goût cette année, pouvoir offrir des formations à des candidats qui sont en poste. J’ai un candidat qui n’avait pas la nationalité belge et qui, grâce à nous, a pu trouver un emploi, a passé son VCA, a passé son BA4 et qui, je l’espère en tout cas, grâce à tous nos efforts, pourra signer un contrat auprès de notre client ».

Une entreprise pas comme les autres

Nous avons également demandé à Alison ce qui, selon elle, faisait d’Impact une bonne entreprise, ce pourquoi elle aime tant y travailler. « Ce qui fait la différence chez Impact, c‘est que les personnes avec lesquelles on travaille sont toutes des personnalités atypiques et c’est ce qui fait notre force. On arrive à trouver des terrains d’entente, chacun accepte l’autre et c’est ça pour moi qui fait la différence chez IMPACT. Honnêtement, je ne me verrais pas travailler pour une autre société d’intérim, parce qu’IMPACT est plus dans la qualité que dans la quantité. On n’a peut-être pas des centaines de personnes sur nos plannings, mais les intérimaires que l’on a, on les connait, on sait chez qui ils travaillent et comment ils travaillent, on sait qu’on peut les appeler, leur poser des questions, et apprendre des choses grâce à eux aussi, et c’est ça qui pour moi fait notre force. »

Un soutien pour les clients

Alison met toujours un point d’honneur à aider ses clients au mieux, et ceux-ci lui en sont reconnaissants. Elle travaille, entre autres, avec l’un des plus gros clients d’Impact, et est donc en contact constant avec lui. « C’est un de nos plus gros clients, autant en Wallonie qu’en Flandres ou encore à Bruxelles, et l’administratif doit suivre aussi, donc les contacts se font presque au quotidien. C’est d’ailleurs également un lien, je ne vais pas dire ‘familial’ comme au sein d’Impact, mais on a un lien avec ce client qui est vraiment particulier et qui fait la différence ».

Enfin, nous avons aussi posé à Alison la grande question : comment fait-elle pour avoir un IMPACT ?

Elle nous répond d’abord, en riant, que c’est par sa gentillesse qu’elle réussit. Elle enchaine ensuite : « Je suis quelqu’un d’honnête. Pour moi, l’honnêteté prime pour tout, ma plus-value, c’est ça. C’est tous ces petits mots, le respect, l’honnêteté, la communication, l’oser dire les choses, quand ça ne va pas, ça ne va pas, il faut le dire. C’est déjà arrivé : il y a des moments où, au boulot, on a beaucoup de choses à gérer, il faut pouvoir redescendre, j’ai alors besoin d’une coupure, qui se fait à 17h jusqu’au lendemain à 8h30. Ça n’est pas toujours facile mais, pour moi, ma plus-value, oui, c’est mon honnêteté et le fait que je n’ai pas de filtre. »