Rencontrez Ania, Coach d'intérimaires étrangers

Parle néerlandais, anglais & polonais

Il y a 18 ans, l'amour lui fit traverser les frontières pour quitter sa Pologne natale et rejoindre la Belgique. Ania sait donc mieux que quiconque ce que cela implique de déménager et de travailler dans un pays étranger. Forte de cette expérience et de ses connaissances linguistiques, ce Coach IDM est le soutien parfait pour les intérimaires expatriés qui veulent suivre ses pas. Une fois le candidat recruté, Ania l'accompagne dans chaque étape de son parcours et répond à chacune de ses questions.

C'est en Pologne qu'Ania rencontre son futur époux, un Belge. Sensible aux flèches de Cupidon, elle choisit le chemin de l'amour, la conduisant vers la Belgique. Après avoir occupé différents postes, elle a signé voici 12 ans un contrat à durée indéterminée chez IMPACT, où elle est devenue la personne de confiance pour tous les intérimaires expatriés désireux de travailler en Belgique. Qui d'autre peut mieux les comprendre et les assister qu’une personne ayant pris la même décision il y a quelques années ?

Dans l'équipe IDM depuis le début

Malgré ses connaissances lacunaires du néerlandais, Ania ne tarde pas à trouver un emploi à son arrivée en Belgique. « J'ai d'abord travaillé dans un call center, ce qui m'a permis de m'appuyer sur ma connaissance de l'anglais, mais entre-temps, j'ai suivi 4 années de cours de néerlandais. J'ai travaillé un temps comme dispatcher, avant de signer pour un emploi interne chez IMPACT en 2009. J'y ai été formidablement accueillie : je me suis de suite sentie comme chez moi, parce qu’IMPACT était déjà une société internationale. »

Peu avant l'arrivée d'Ania en Belgique, IMPACT venait de lancer un nouveau concept : International Distance Matching, IDM en abrégé. Il visait à recruter des spécialistes étrangers dans les domaines technique et de la construction. « À l'origine, nous n'étions que deux : mon collègue s'occupait du recrutement et moi du volet administratif. Entre-temps, notre département n'a cessé de se renforcer, et mes tâches se sont diversifiées. Pour plus d’efficacité, nous avons même scindé l'équipe en trois cellules l'an dernier : Recrutement, Administration, Coaching. Je suis devenue Coach et suis constamment en contact avec les intérimaires expatriés. »

Un coach polyvalent

Dans les sphères sportives, un coach est quelqu'un qui encadre et suit de près ses poulains. D’une certaine manière, c’est exactement la mission d’Ania. "Mon job commence lorsqu'un candidat expatrié est recruté par notre cellule pour un emploi en particulier. Je contacte chacun d'eux et je suis de près leur cheminement : avant, pendant et après la phase de travail. Je suis leur premier interlocuteur et la personne relais à laquelle ils peuvent s'adresser en cas de problème ou pour régler certains détails. »

En effet, IMPACT ne se contente pas de leur trouver un job. « En fait, j'organise tout de A à Z pour ces candidats étrangers. Je leur trouve un hôtel où ils peuvent passer leur première nuit en Belgique et les rencontre dès le lendemain pour leur donner tous les renseignements nécessaires, quels qu’ils soient : ce qu'il faut savoir à propos des assurances, de l'enregistrement à l'administration communale, leurs droits et obligations, etc. Bref, cela les rassure. Je les accompagne même à leur appartement, car IMPACT va jusqu'à trouver un logement adapté pour chaque intérimaire expatrié. »

La Belgique : foncer, ou ne pas foncer ?

Quitter sa patrie pour exercer un emploi à l'étranger n’est pas chose aisée. Ania a osé faire la démarche pour concrétiser son bonheur en Belgique, mais elle sait ce que cela représente et peut ainsi conseiller les candidats au mieux. "La Belgique est un pays aux nombreuses possibilités pour les travailleurs expatriés. Ils y ont la chance de pouvoir s'épanouir et de bâtir leur carrière, sans que leur origine joue un rôle déterminant. Ils y ont un large choix : en Belgique, celui qui veut travailler trouvera toujours un emploi. »

Oui, mais qu'en est-il des différences culturelles ? « Eh bien, elles sont rapidement effacées. Bien sûr, chaque pays a ses principes et ses traditions, mais dans les grandes lignes, nous sommes tous semblables : nous faisons ce qu'il faut pour mettre les gens à l'aise et permettre leur intégration rapide. Nous écoutons attentivement les candidats, tenons compte de leur personnalité et de leurs compétences. En outre, ils arrivent souvent dans des entreprises où travaillent déjà d'autres IDM, qui y ont fondé une communauté. L'intégration se passe plus facilement, ce dont ils nous remercient vivement. »

IMPACT est à vos côtés

Choisir la Belgique est une chose, mais pourquoi les intérimaires expatriés devraient-ils faire confiance à IMPACT en particulier ? « C'est simple : primo, parce que nous sommes en mesure de leur trouver un emploi adéquat, deuzio, parce que nous nous chargeons de tout, de l’administratif au logement. Au fil des années, IMPACT s'est forgé une belle expertise et une grande expérience en la matière, et a mis en place différentes solutions qui permettent aux expatriés de travailler en Belgique en toute sérénité. »

DCette expertise va de pair avec une approche individuelle. « Que ce soit le français, le néerlandais, l'anglais, le polonais, le roumain,…nous parlons systématiquement la langue du candidat. En effet, il ne faut jamais sous-estimer les difficultés que représente la barrière des langues. Par nos connaissances linguistiques en interne, nous mettons chaque IDM à l'aise. Nous ne les importunons évidemment pas, mais ils savent qu'ils peuvent s'adresser à nous en cas de questions ou de problèmes. En retour, nous recevons souvent des compliments qui confirment que notre méthode s'avère efficace. Et cela fait chaud au cœur. »

Enfin, nous avons posé à Ania la question : comment fait-elle pour avoir un impact?

« En étant toujours disponible pour nos intérimaires expatriés : ils se rendent compte qu'ils ont un réel soutien de la part de quelqu’un qui parle vraiment leur langue, qui est présent quand ils ont besoin d'informations, se sentent mal ou isolés… Ils savent qu'ils peuvent me faire confiance et compter sur moi. Après 12 ans chez IMPACT, j'ai une connaissance approfondie et étendue du domaine des IDM, et je suis donc capable de les assister à de nombreux niveaux. Et cela, les intérimaires étrangers en sont très reconnaissants.

Un autre aspect de mon job est particulièrement enrichissant : je fais la connaissance des candidats non seulement en tant que travailleurs intérimaires, mais également en tant que personnes et c’est crucial à mes yeux. J’ai entendu tant d’histoires, aussi tristes qu’heureuses, mais cela me touche encore et toujours à chaque fois. Choisir un job peut changer fondamentalement une vie, alors quand on décide de s'installer à l'étranger, c'est un facteur additionnel qu'il ne faut surtout pas sous-estimer. Je fais donc tout ce qui est en mon pouvoir pour faire la différence pour nos intérimaires. »